8 choses vous ne saviez pas sur les avocats

Not all avocados are green and pear-shaped. Some are spherical, black and even purple. Photo by ruurmo. Aguacates para todos. CC. https://flic.kr/p/fN5wX (pile)

Photo par ruurmo. Aguacates para todos. CC. https://flic.kr/p/fN5wX (pile)

(Read the English version of this post)

J’apprécie la chair succulente d’un avocat, mais il faut admettre qu’il est un fruit bizarre.

Voici pourquoi.

On ne connait pas son ancêtre sauvage

Les Mexicains cultivaient les avocats bien avant l’histoire écrite, alors on en sait peu sur ses origines. Les Incas l’ont découvert en 1450 après avoir envahi une communauté qui les cultivait.

Les explorateurs européens avaient aimé la texture beurrée de l’avocat et l’ont vite transporté dans toutes leurs colonies avec un bon climat pour le cultiver, y compris les Antilles, la Californie et la Floride. Aujourd’hui, le Mexique est le plus grand exportateur des avocats, suivi de la Californie, l’Israël et l’Afrique du Sud.

Une poire alligator dans ton sandwich?

What do you call a bumpy green fruit? Photo by torbakhopper HE DEAD. CC. https://flic.kr/p/fpwPr

Photo par torbakhopper HE DEAD. CC. https://flic.kr/p/fpwPr

Au début du 20e siècle, l’avocat avait au moins 40 noms différents, comprenant aguacate (le nom donné par les Incas), avigato, albecatta, avocatt, le beurre aux légumes, la poire au beurre, beurre de l’aspirant et mon préféré, la poire alligator! Avec tout ce choix, comment est-ce qu’on s’est décidé sur l’avocat? C’était aux États-Unis, où la Californie les appelait aguacate et la Floride les appelait les poires alligators. Le Département de l’Agriculture a décidé que le nom poire alligator était désagréable, et a suggéré le nom avocat à sa place. Au fil du temps le nom avocat est devenu la norme pour l’industrie. Sinon, on mettrait tous des poires d’alligators sur nos tacos!

 

 

Une stratégie de reproduction unique au monde

Avocado flowers. Photo by Cayobo. Avocado Flowers. CC. https://flic.kr/p/zbPB

Photo par Cayobo. Avocado Flowers. CC. https://flic.kr/p/zbPB

Comme beaucoup de plantes, chaque fleur d’un arbre avocat ont des parties mâles et femelles. Bizarrement, ces parties ne sont pas actives en même temps. Les parties femelles fonctionnent deux ou trois heures pendant la première journée. La journée suivante, c’est le tour des parties mâles.

Beaucoup d’arbres utilisent la stratégie d’auto-fécondation, mais c’est impossible chez l’avocat. Si un arbre n’est pas à côté d’un autre qui a des fleurs complémentaires, il ne serait jamais pollinisé. Pour cette raison, les producteurs d’avocats doivent s’assurer qu’ils ont des arbres complémentaires dans leur ferme. Heureusement, il y a plus de mille variétés d’avocat, alors ce n’est pas difficile.

Une baie verte

The creamy avocado is a fruit, but what kind? Photo by Jaanus Silla. Avocado. CC. https://flic.kr/p/68eBn2

Photo par Jaanus Silla. Avocado. CC. https://flic.kr/p/68eBn2

Un avocat est une baie, selon la définition botanique. Comme les bluets, les tomates et la citrouille, toutes les baies provenant d’un seul ovaire. Les fraises et les framboises ne sont pas des baies botaniques, mais ceci est un sujet d’un autre article.

Un arbre impressionnant

Avocado tree in bloom. Photo by Cayobo. Avocado Tree In Bloom. CC. https://flic.kr/p/mg7qZw

Avocado tree in bloom. Photo by Cayobo. Avocado Tree In Bloom. CC. https://flic.kr/p/mg7qZw

Si vous plantiez une graine d’avocat, vous attendriez les fruits cinq ans ou plus. Mais ça vaut la peine d’attendre. Un arbre âgé de cinq à sept ans peut produire 200 à 300 fruits par année! Les arbres sont productifs toutes leur vie. Il y a même des arbres de 400 ans au Mexique qui produisissent toujours des fruits. Mais au lieu de planter un arbre, ça va plus vite de chercher un avocat à l’épicerie et d’attendre les cinq à 10 jours qu’il prend à murir!

Une économie précaire

Les arbres d’avocat produisent des fruits d’une manière cyclique— des années extrêmement productives sont suivies des années moins productives. Ces cycles de-haut-et-de-bas peuvent être difficiles pour les fermiers, parce que la demande pour le fruit reste constante. Cette industrie perd des millions de dollars dans les années où il y a moins d’avocats.

Les chercheurs essayent de trouver une façon de régulariser la production, mais ils n’ont rien trouvé jusqu’à cette date. Les producteurs en Californie ont trouvé une solution au surplus dans les années 1960s – geler les avocats avec de l’azote liquide. Les restaurants peuvent les décongeler au besoin.

Sucré ou salé?

People use avocados for all sorts of things, even ice cream. Photo by Kimberly Vardeman. Avocado Ice. CC. https://flic.kr/p/9VsoZE

Photo par Kimberly Vardeman. Avocado Ice. CC. https://flic.kr/p/9VsoZE

La façon dont on mange un avocat dépend du pays et de culture. En Amérique du Nord ils sont additionnés aux salades et aux sandwichs. Au Brésil ils sont servis avec de la crème glacée ou dans un milk-shake. Á Java, ils sont mélangés avec du café et du sucre. Mais un avocat est toujours mangé cru. Pourquoi? Ils contiennent des tanins, un produit chimique qui donne un gout amer s’ils sont cuits.

 

Pas juste pour manger

Think there's no avocado in this soap? Think again. Avocado oil is popular in lots of products. Photo by Erin Costa. Pink Strawberry Soap_KRISTIE 2. CC. https://flic.kr/p/bmC7W4

Photo par Erin Costa. Pink Strawberry Soap_KRISTIE 2. CC. https://flic.kr/p/bmC7W4

Un tiers des avocats produits au Brésil est transformé en l’huile. On nourrit les animaux avec ce qui reste du fruit après l’extraction.

On peut garder l’huile d’avocat à 4 degrés Celsius pendant 12 ans. À cause de cette stabilité, l’huile est idéale pour faire des cosmétiques et des savons.

Les références
http://ucavo.ucr.edu/General/ThreeGroups.html
http://ucavo.ucr.edu/General/FruitBerry.html
http://ucavo.ucr.edu/General/Answers.html#anchor738397
http://ucavo.ucr.edu/General/HistoryName.html
http://ucavo.ucr.edu/General/Introduction.html
https://www.hort.purdue.edu/newcrop/morton/avocado_ars.html
http://ucavo.ucr.edu/AvocadoVarieties/Hass_History.html
http://www.britannica.com/EBchecked/topic/45866/avocado
https://www.hort.purdue.edu/newcrop/morton/avocado_ars.html
https://www.hort.purdue.edu/newcrop/morton/avocado_ars.html
http://ucavo.ucr.edu/Flowering/Figure3.html
http://ucavo.ucr.edu/Flowering/FloweringBasics.html

La culture d’une plante sauvage : Les amélanches

The low-profile Saskatoon berry has fed Western Canadians for centuries. Photo by dbarronoss, First Fruits, CC. https://www.flickr.com/photos/dbarronoss/526020146/

 Photo par dbarronoss, First Fruits, CC. https://www.flickr.com/photos/dbarronoss/526020146/

(English article here)

Si vous n’avez jamais entendu parler des amélanches, vous n’êtes pas la seule. Cette baie canadienne est peu connue, et elle n’est pas disponible aux épiceries.

Je connais les amélanches parce que j’ai passé mon enfance en Alberta. Ces baies sont peu connues à l’extérieur des provinces d’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Je les ai mangés quelques fois dans les tartes et dans les confitures artisanales.

Contrairement aux fraises et bluets, la culture commerciale des amélanches n’a commencé que dans les années 1970. Évidemment, le développement d’un marché commercial va prendre du temps.

Allez faire connaissance de cette baie, qui avait joué un rôle important dans l’histoire canadienne.

Membre de la famille des roses

Un amélanche à l’air d’un bluet géant, mais il appartienne à la même famille botanique que des roses- Rosaceae. Beaucoup d’autres fruits appartiennent à cette famille, y compris des prunes, des cerises, des pommes et des pêches.

Des vrais canadiens

Les amélanches sont bien adaptés aux conditions climatiques difficiles au centre du Canada. Il n’y a rien dans les prairies pour arrêter le vent, alors le bois des buissons amélanches devraient être fort pour le résister.

Les Européens avaient profité de ce bois fort pour fabriquer les manches du parapluie. Les buissons d’amélanches peuvent aussi résister le froid jusqu’à -60 degrés Celsius. C’est pour cette raison qu’ils se trouvent partout au Canada.

Tellement sucré

Il y a 10 à 15 espèces d’amélanches sauvages au Canada, et on peut manger les bais de toutes ces espèces. Des écureuils, des tamias et des pics trouvent ces bais délicieux. Les buissons font des endroits parfaits pour les nids des merles américains et des cardinaux. Les petites fleurs blanches qui s’ouvrent en mars font de la nourriture parfaite pour les abeilles qui sortent de l’hibernation.

Comparé aux bluets, les amélanches sont 20 % plus sucré. Leur niveau du sucre change selon la qualité du sol et la quantité de pluie.

La barre énergétique originale

Les autochtones de l’ouest du Canada ont séché ces baies dans les briques pour les garder l’hiver. Quand les Européens sont arrivés pour le commerce de la fourrure, ces baies sucrées et pleins de vitamines avaient de la grande valeur. Mélangée avec la viande et le gras du bison, ils faisaient partie des premières barres énergétiques.

Les voyageurs avaient dépendu de cette nourriture séchée pendant leurs voyages en canot. Plus tard quand les colons sont arrivés aux prairies, les amélanches étaient fréquemment le seul fruit disponible. Pendant la grande sècheresse et la crise des années 1930, ils étaient une source de nourriture important pour les fermiers.

Des petites pharmacies

Les amélanches sont riches en vitamine C, et dans les minéraux comme le cuivre et le fer. Ils ont la quantité double d’antioxydants et de la fibre comparée aux bluets. Les grains ont une toxicité faible, comme celui des pommes, alors il ne faut pas les manger crus dans les énormes quantités. Cette toxicité disparait si le fruit serait cuit ou séché.

Comment cultiver une baie sauvage?

La culture des amélanches et toujours dans son enfance. Les fermiers ont beaucoup d’apprendre sur les maladies et des insectes nuisibles. La plupart des fermiers laissent leurs clients faire la cueillette eux-mêmes. Cependant, il y a aussi des fermiers qui utilisent des machines pour faire leur récolte.

Le futur de cette industrie émergente est inconnu, mais je vous encourage à trouver une ferme pour faire de la cueillette et essayer pour vous-mêmes ces baies délicieuses.

 

Références

http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/about-sbcc/processing.php
http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/health.php

Click to access saskatoon.pdf


http://www.thecanadianencyclopedia.com/en/article/saskatoon-berry/
http://www.gov.mb.ca/agriculture/crops/production/fruit-crops/saskatoon-berries.html
http://cwf-fcf.org/en/discover-wildlife/flora-fauna/flora/serviceberries.html
http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/about-sbcc/history.php

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow lab bench to park bench on WordPress.com

Previous Posts

March 2020
M T W T F S S
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

%d bloggers like this: