La culture d’une plante sauvage : Les amélanches

The low-profile Saskatoon berry has fed Western Canadians for centuries. Photo by dbarronoss, First Fruits, CC. https://www.flickr.com/photos/dbarronoss/526020146/

 Photo par dbarronoss, First Fruits, CC. https://www.flickr.com/photos/dbarronoss/526020146/

(English article here)

Si vous n’avez jamais entendu parler des amélanches, vous n’êtes pas la seule. Cette baie canadienne est peu connue, et elle n’est pas disponible aux épiceries.

Je connais les amélanches parce que j’ai passé mon enfance en Alberta. Ces baies sont peu connues à l’extérieur des provinces d’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Je les ai mangés quelques fois dans les tartes et dans les confitures artisanales.

Contrairement aux fraises et bluets, la culture commerciale des amélanches n’a commencé que dans les années 1970. Évidemment, le développement d’un marché commercial va prendre du temps.

Allez faire connaissance de cette baie, qui avait joué un rôle important dans l’histoire canadienne.

Membre de la famille des roses

Un amélanche à l’air d’un bluet géant, mais il appartienne à la même famille botanique que des roses- Rosaceae. Beaucoup d’autres fruits appartiennent à cette famille, y compris des prunes, des cerises, des pommes et des pêches.

Des vrais canadiens

Les amélanches sont bien adaptés aux conditions climatiques difficiles au centre du Canada. Il n’y a rien dans les prairies pour arrêter le vent, alors le bois des buissons amélanches devraient être fort pour le résister.

Les Européens avaient profité de ce bois fort pour fabriquer les manches du parapluie. Les buissons d’amélanches peuvent aussi résister le froid jusqu’à -60 degrés Celsius. C’est pour cette raison qu’ils se trouvent partout au Canada.

Tellement sucré

Il y a 10 à 15 espèces d’amélanches sauvages au Canada, et on peut manger les bais de toutes ces espèces. Des écureuils, des tamias et des pics trouvent ces bais délicieux. Les buissons font des endroits parfaits pour les nids des merles américains et des cardinaux. Les petites fleurs blanches qui s’ouvrent en mars font de la nourriture parfaite pour les abeilles qui sortent de l’hibernation.

Comparé aux bluets, les amélanches sont 20 % plus sucré. Leur niveau du sucre change selon la qualité du sol et la quantité de pluie.

La barre énergétique originale

Les autochtones de l’ouest du Canada ont séché ces baies dans les briques pour les garder l’hiver. Quand les Européens sont arrivés pour le commerce de la fourrure, ces baies sucrées et pleins de vitamines avaient de la grande valeur. Mélangée avec la viande et le gras du bison, ils faisaient partie des premières barres énergétiques.

Les voyageurs avaient dépendu de cette nourriture séchée pendant leurs voyages en canot. Plus tard quand les colons sont arrivés aux prairies, les amélanches étaient fréquemment le seul fruit disponible. Pendant la grande sècheresse et la crise des années 1930, ils étaient une source de nourriture important pour les fermiers.

Des petites pharmacies

Les amélanches sont riches en vitamine C, et dans les minéraux comme le cuivre et le fer. Ils ont la quantité double d’antioxydants et de la fibre comparée aux bluets. Les grains ont une toxicité faible, comme celui des pommes, alors il ne faut pas les manger crus dans les énormes quantités. Cette toxicité disparait si le fruit serait cuit ou séché.

Comment cultiver une baie sauvage?

La culture des amélanches et toujours dans son enfance. Les fermiers ont beaucoup d’apprendre sur les maladies et des insectes nuisibles. La plupart des fermiers laissent leurs clients faire la cueillette eux-mêmes. Cependant, il y a aussi des fermiers qui utilisent des machines pour faire leur récolte.

Le futur de cette industrie émergente est inconnu, mais je vous encourage à trouver une ferme pour faire de la cueillette et essayer pour vous-mêmes ces baies délicieuses.

 

Références

http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/about-sbcc/processing.php
http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/health.php

Click to access saskatoon.pdf


http://www.thecanadianencyclopedia.com/en/article/saskatoon-berry/
http://www.gov.mb.ca/agriculture/crops/production/fruit-crops/saskatoon-berries.html
http://cwf-fcf.org/en/discover-wildlife/flora-fauna/flora/serviceberries.html
http://saskatoonberrycouncil.com/sbcc/about-sbcc/history.php

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow lab bench to park bench on WordPress.com

Previous Posts

August 2020
M T W T F S S
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

%d bloggers like this: